À propos de Parc et Mer : Un peu d'histoire

Autrefois, le site de Parc et Mer s'appelait « la pointe sec ». Les gens d’ici y font encore allusion sous cette appellation. Au temps de la Seigneurie, la pointe a vu d'abord les pêcheurs de morues y construire leurs maisons et y ériger leurs séchoirs. Par la suite, des champs de culture ont occupé le paysage.

Dans les années 1950, le début de l'exploitation minière de Murdochville a modifié totalement le visage de la pointe. La société Mines Gaspé y installe deux énormes citernes pour alimenter ses installations.  Le mazout qui arrive par bateau jusqu'au quai est d’abord pompé jusqu'au réservoir, pour être ensuite acheminé par camions jusqu'à l’usine d’extraction du cuivre.

À la suite de la baisse de la qualité du gisement, à laquelle s'ajoute, dans les années 1980, la chute du prix du cuivre, Mines Gaspé cesse ses activités sur la pointe. Vers la fin des années 1990, en bonne « société citoyenne », elle démonte ses installations et fait décontaminer le sol.  Elle cède par la suite ses droits de propriété à la municipalité de Saint-Maxime-du-Mont-Louis. L'entente survenue alors stipule que la municipalité doit aménager le site à des fins touristiques et communautaires.

Un comité de développement est créé, dont le premier mandat est de s'acquitter de cette tâche.
Ainsi naît le site de Parc et Mer, à Mont-Louis.

Lorsque l'industrie
redonne à la nature la place qu’elle mérite !